Bénéfices apportés par le service à distance offert par Autolog

Bénéfices apportés par le service à distance offert par Autolog

Publié le 24 avril 2020

Bénéfices apportés par le service à distance offert par Autolog

Dans un milieu de travail en constante évolution, la technologie offre à une compagnie comme Autolog, plusieurs options pour donner du service à distance. Avec une pandémie mondiale (Covid 19) impactant autant nos interactions avec les autres et nos moyens de transport, les technologies et les stratégies sont plus importantes que jamais. Heureusement, Autolog a une expérience solide dans le service à distance.

Ça commence avec notre département de service 24/7 composée d’une équipe de techniciens qualifiés. Ils sont dotés d’une large connaissance de tous nos produits. Ils peuvent généralement résoudre tous les défis que nos clients leur donnent. Ce n’est qu’une partie de l’histoire! Nous sommes également pourvus d’un éventail de spécialistes qui ont une connaissance approfondie de tous nos produits et systèmes. Compte tenu de la crise actuelle, il est important de souligner qu’en plus d’offrir des visites de service, nous pouvons aussi faire des démonstrations de systèmes à tous nos clients dans le monde. À partir de billes, d’équarris ou de pièces capturés par votre système Autolog existant, nous sommes capables de vous montrer comment des changements apportés à vos paramètres d’optimisation, ou une mise à jour de votre optimiseur, pourraient avoir un impact sur votre production.

La figure ci-dessous montre un exemple d’une démo effectuée sur notre nouvel optimiseur équarrisseuse-scies jumelles de génération III.

 

Dans l’éventualité où vous n’avez pas de système Autolog, ou si votre système Autolog existant n’est pas compatible avec notre dernière version, il est possible de faire des simulations avec des lots de billes, d’équarris ou de pièces provenant de clients ayant une production similaire à la vôtre.

En plus des démos, nous pouvons également vous offrir une formation à distance sur votre système existant. Ce type de formation vous donne l’opportunité de diviser la formation en plusieurs sessions (exemple : 8 sessions de 1 heure vs 1 session de 8 heures). Ce qui vous permet d’apprendre à votre propre rythme et c’est plus facile à insérer dans votre horaire très chargé.

Pour plusieurs de nos clients, les visites de service demeurent la seule et unique façon de travailler avec nous. En tant qu’expert en procédé qui travaille sur le terrain lors du démarrage de systèmes et/ou pour effectuer des visites de service, j’ai travaillé avec les clients et leurs produits dans leurs usines. Comme plusieurs de mes collègues de travail chez Autolog, j’ai également travaillé sur divers problèmes et défis rapportés par nos clients, à distance à partir du bureau de Blainville ou de ma résidence. Avec toutes ces expériences vécues, j’en arrive à la conclusion qu’il y a rarement un cas où nous ne pouvons pas voir un défaut ou trouver un problème à distance. Par exemple, la qualité des images prises par le ProGrader nous permet de mesurer et d’évaluer un défaut sur la pièce d’une façon presqu’aussi précise que si nous étions sur place.

L’image ci-dessous montre la haute résolution des images prises par le ProGrader.

ProGrader

 

Que pouvez-vous faire en tant que client pour tirer le maximum de votre expérience client avec notre service à distance? La réponse est simple : documenter le plus possible le problème que vous rencontrez. Le temps que vous allez prendre pour documenter le problème, dans vos journées déjà très chargées, sera un bon investissement et nous aidera à comprendre et à résoudre le problème que vous vivez.

Les principales informations que nous recherchons sont énumérées ci-dessous.

Pièces : Si votre problème concerne la solution trouvée par l’optimiseur, svp sauvegarder quelques exemples de pièces problématiques (bille, équarri, pièce) dans un lot de pièces. Prendre en note le numéro de la pièce et utiliser un ruban à mesurer pour nous indiquer la position du défaut/problème sur cette pièce. Bien qu’il soit rarement possible de mettre une bille ou un équarri de côté, mettre une pièce de côté pour référence ultérieure pourrait s’avérer être une bonne idée.

Heure et date : Essayer de prendre en note l’heure la plus précise possible à laquelle le problème est survenu. Un examen ultérieur plus approfondi pourra peut-être pointer en direction d’une anomalie qui serait survenue sur un système et qui aurait engendré une solution non optimale par exemple.

Photos : Des photos détaillées montrant un défaut ou un problème, est un bon moyen de nous aider. Prenez des photos le plus près possible du défaut/problème ainsi que des photos montrant la vue d’ensemble de la pièce/zone en problème. Prendre trop de photos est rarement un problème.

Caméras vidéo: Les vidéos sont des outils encore plus puissants que les photos. Les caméras vidéo peuvent être installées pour monitorer la production. Les vidéos pris par celles-ci peuvent être revus lorsque les conditions problématiques surviennent. En plus de faire gagner du temps à tout le monde (par exemple, en n’ayant pas à rester toute la journée devant l’endroit problématique), les caméras nous permettent de visionner les vidéos à vitesse ralentie, ce qui nous permet de déceler des détails qui pourraient passer inaperçus à cadence normale de production. Par rapport aux consignes à suivre pour prendre les vidéos, elles sont les mêmes que celles recommandées pour prendre les photos (voir la section photos ci-dessus).

Fréquence : Si possible, essayer de nous indiquer la fréquence à laquelle le problème survient. Si cela est difficilement chiffrable, essayer de nous indiquer l’impact que ce problème a sur votre distribution des grades, votre perte à l’éboutage, votre rendement matière ou tout autre indicateur de performance. Les nombreux rapports Autolog mis à votre disposition peuvent vous aider à chiffrer ces impacts.

Changement de paramètres : Essayer de vous rappeler si vous avez changé des paramètres avant que le problème commence à se produire. Ces changements pourraient nous donner des pistes de solutions à suivre dans notre investigation.

Changements entourant l’environnement de production : Dans ce cas-ci, nous faisons référence à l’environnement de production de la scierie ou de la raboteuse dans lequel se trouve le système Autolog. Est-ce qu’il y a quelque chose qui a changé autour du scanneur? Est-ce qu’un éclairage excessif, comme les rayons du soleil, pourrait venir affecter les lasers durant une période précise de la journée? Est-ce qu’une composante du système a été changée?

Temps de réaction : Une fois que le problème est bien documenté, svp faire part de votre problème à l’équipe Autolog. N’attendez pas trop longtemps avant de nous le soumettre. Gardez en mémoire que certaines données (données brutes, fichiers dans lesquels les alarmes sont sauvegardées, etc.) ne sont peut-être pas conservées indéfiniment sur les ordinateurs afin de conserver un espace suffisant sur les disques durs des ordinateurs. Sans ces informations, il sera peut-être impossible pour nous de trouver la source du problème.

Conclusion

En ces temps de pandémie, nous sommes obligés de rechercher des solutions qui nous tiennent tous à distance. Les exemples donnés dans cet Auto-blogue sont juste quelques exemples qui vont vous permettre de maximiser votre expérience client avec Autolog sans que nous ayons à nous rendre à votre usine. Ces méthodes de travail, bien qu’elles répondent parfaitement aux restrictions actuelles, seront encore valides une fois la crise passée.

Shawn – expert en procédé

Aimez-vous cet article?

Retour à la page précédente